L’ALIMENTATION INTUITIVE, LES FAUSSES CROYANCES

L’ALIMENTATION INTUITIVE, LES FAUSSES CROYANCES

Quand on parle d’Alimentation Intuitive ou de Zermati, on entend un peu de tout.
Ici, je voulais revenir sur quelques phrases entendues ça et là.

N’hésitez pas à me partager en commentaire vos questionnements ou autres idées reçues à ce sujet 🙂

 

« c’est juste une excuse pour manger ce que tu veux »

C’est pas une excuse. C’est EXACTEMENT pour pouvoir manger ce que tu veux.

Ben oui.
A quel moment on a admit que manger ce qui nous faisait envie c’était mal ?
Parce que ça fait grossir ?

  1. A quel moment on a admit que c’était mal de grossir ?
  2. Pourquoi mon mec mange exactement ce qu’il veut tout le temps ? Et pourquoi il grossit pas ?

La différence entre LUI et MOI :
Lui : rien ni personne ne l’a poussé à se restreindre.
Moi : tout m’a poussé à croire que j’étais au-dessus des normes, pas raccord avec les standards de la beauté, et m’a donc poussé à…maigrir.

Et pour maigrir, la seule solution connue c’est la restriction.
Or, il a été prouvé que la restriction conduisait à développer ou empirer des troubles du comportements alimentaires.
Et que ce sont majoritairement ces troubles qui menaient au surpoids et à l’obésité.
Donc bon, quitte à être grosse, je me passerai bien des TCA, merci.

Au delà des TCAs, pourquoi on a toujours l’impression que se priver aura un meilleur impact sur nous que s’écouter ?

Parce qu’on a ce besoin de tout contrôler ?

Notre corps est pourtant bien fait : il sait ce dont il a besoin, quand et en quelles quantités.

J’en veux pour preuve toutes ces personnes, ces enfants, mon mec, qui font naturellement confiance en leur corps et leur tête pour savoir quoi manger à un moment t.

Alors oui, c’est effectivement le but de l’alimentation intuitive : REAPPRENDRE à savoir ce qu’on veut réellement.

Aujourd’hui, ça te fait surement peur de t’écouter réellement.
Parce que tu as l’impression que tout ce dont ton corps a envie, c’est du sucre, du gras et du chocolat. Mais comprends bien que c’est normal. Si tu te dis sans cesse que ces aliments sucrés et gras sont « le mal », ta tête sera obsédée par ces aliments.

Si par contre tu te dis que ce sont des aliments comme les autres, que tu commences à en manger de la même façon que tu manges des brocolis ou des fruits. Ton corps va toujours avoir envie de sucre et de gras oui, mais uniquement quand il en a réellement besoin ou envie. Mais cette envie ne sera plus en réaction à cette privation.

 

« je comprends rien, c’est pas clair »

Si tu attends de l’alimentation intuitive qu’elle te fournisse un plan alimentaire et sportif jour par jour, effectivement c’est raté.

Ici le but est plutôt de te comprendre toi.
Alors pas question d’appliquer mais plutôt de se questionner sur ce qui te correspond à toi.

Si tu comprends plus rien à ce qu’il faut manger, si tu es perdue et que tu ne sais pas écouter les signaux que t’envoie ton corps, c’est justement le moment de s’intéresser à l’Alimentation Intuitive 🙂

Parce qu’en faisant un régime, tu vas surement perdre quelques kilos (que tu reprendras ensuite).
Mais tu ne vas rien apprendre sur ce qui est bon pour toi.
Ce qui fait que lorsque tu arrêteras, tu reprendras les mêmes habitudes que tu avais avant. Et peut-être même en pire si tu t’es trop restreinte.

En fait, moi je vois l’alimentation intuitive un peu comme une psy. Et les régimes comme un médicament donné à la hâte.

La psy va te questionner, te pousser dans tes retranchements. Elle va te guider dans tes réflexions pour que TU trouves les réponses en fonction de TA situation. En te donnant des éléments bien sur, des orientations, mais ce n’est pas elle qui va te donner les réponses toutes faites.

Quand tu sors de chez la psy, tu as réfléchi, tu as peut-être aussi des exercices à faire.

Ben ici c’est la même chose. C’est un long travail de compréhension, via des exercices concrets, qui t’aident à mieux te connaitre jour après jour 🙂

Et étant donné qu’on mange au moins 3 fois par jour, il y a pas mal de moments où tu pourras pratiquer ! 😀

Le médicament lui, va aller droit au but, c’est à dire te guérir (= te faire perdre du poids ici).
Le mode d’emploi du médicament est simple, il suffit de lire la posologie.
Mais tu ne sauras pas mieux comment gérer la prochaine fois.

 

« c’est pas très « healthy » »

Alors déjà j’aimerais revenir sur un point :

healthy = santé = santé globale = santé physique + mentale + sociale.

Quand on dit dans le langage courant que c’est pas très « healthy », on ne parle malheureusement que de santé physique, et on met complètement de côté la santé mentale.

Et pourtant c’est LE grand bénéfice de l’alimentation intuitive : écouter et respecter ses envies & besoins.

Quelques fausses croyances qui mènent les gens à penser qu’alimentation intuitive ne rime pas avec « healthy » :

  1. Considérer que s’écouter = écouter seulement son palais.
    Quand on mange, et c’est ce que j’explique dans cet article sur la pleine conscience, tous nos sens sont actifs. Notre goût, mais également ce qu’on sent, ce qu’on voit, ce qu’on touche. Et à ce moment-là, on travaille en harmonie avec notre corps. Oui parce que bon, c’est quand même lui qui s’occupe de la digestion, tout ça. Donc s’écouter, c’est non seulement savoir apprécier ce qui est bon, mais c’est également – et au même niveau-, écouter son niveau de faim et de satiété.
  2. Considérer que ce qu’on veut, ça sera toujours des choses grasses et sucrées.
    Je te réfère au tout début de cet article 🙂
    → Se restreindre, ce n’est pas mieux vivre avec les aliments gras et sucrés.
    Au contraire, c’est ne plus se contrôler quand il y a des aliments gras et sucrés autour de soi.
  3. Considérer qu’on va grossir et DU COUP être en mauvaise santé physique.
    Mince ne veut pas dire en bonne santé.
    Gros ne veut pas dire en mauvaise santé.
    Je ferai surement un article là-dessus pour en parler + longuement parce que c’est quelque chose d’assez récurrent qui me met hors de moi, mais : la santé d’une personne n’a aucun rapport avec son physique !

 

« c’est pour les flemmards »

Pardon mais je crois qu’au contraire, l’alimentation intuitive est justement pour celles et ceux qui ont décidé de reprendre le pouvoir sur eux-mêmes.

Ne pas se laisser aller à la facilité & la superficialité des régimes, restrictions & règles en tout genre.
Pour se concentrer sur ce qui est important pour soi.

Imagine que tu aies un enfant.

Sur quels aspects de sa vie lui conseillerais-tu de se concentrer ?
Son physique ou ses études ? Son poids ou sa confiance en soi ?

S’il te demandait ce qui est le + important entre les phrases 1 et 2 ci-dessous, qu’est-ce que tu dirais ?

  1. se restreindre et paraitre mince
  2. se connaitre et manger en fonction de sa faim, sa satiété, ses goûts

 

  1. culpabiliser à son mariage parce que son bras est + gros que prévu
  2. profiter de ce magnifique moment peu importe ton physique

 

  1. passer les 6 mois avant son mariage – un voyage, avant les vacances, etc.. – à ne penser qu’à la nourriture et au sport tous les jours
  2. passer tous les jours de sa vie à faire des choses qui te permettent de te sentir mieux avec toi-même

 

L’alimentation intuitive, c’est apprendre sur soi-même plutôt que suivre des règles.
C’est être bienveillant envers soi-même, c’est profiter de l’instant présent sans pour autant oublier son état de bien être général.

Et oui, clairement c’est plus compliqué.

Parce qu’en essayant de mieux comprendre qui on est, ce qui compte réellement pour soi, comment accepter son corps. Il y a la société toute entière contre toi. Qui ne veut pas que tu acceptes ton corps mais plutôt que tu perdes 10 kilos.
Qui veut que tu manges « healthy » à tous les repas.
Qui te culpabilise tellement sur ton physique que c’est très dur de ne pas vouloir perdre ce petit bout de gras.

 

En fait…

L’alimentation Intuitive c’est autant PAS faire du sport que FAIRE du sport. C’est autant manger des salades que ne pas manger de salades.
En fait, c’est juste apprendre à savoir ce qu’on veut ET ce qui est bon pour notre corps en fonction de ce qu’il envoie comme signal (et non seulement en fonction des études et autres découvertes).
Mais sans que ta taille de fringues ou que ton poids interviennent dans cette décision.

Tu as tellement mille fois plus de trucs à penser que ça. Laisse ton corps s’en charger, il sait le faire.

Et comment on fait pour apprendre ? On est patient. On se détache de nos croyances sur les aliments, sur les privations, sur les calories, sur le poids.
On se concentre pour écouter ce que notre corps nous dit.

Au début c’est pas facile : « j’ai faim là ? Ou mon ventre gargouille juste parce qu’il digère ? ». On va faire des erreurs et manger trop parce qu’on n’a pas réussi à l’écouter.

Mais à force de lire, se renseigner, pratiquer et lâcher prise, on y arrive.
Et puis de toute façon, on sait qu’on est sur le bon chemin alors c’est le principal 🙂

2 Commentaires

  1. Emma ddh
    5 octobre 2017 / 9 h 47 min

    Article juste magnifique et tout plein d’espoir. J’ai découvert ton blog grâce à Luciana. Et qu’elle belle découverte ! Merci de nous partager tant de choses. Je ne connaissais pas l’alimentation intuitive, je vais apprendre à découvrir petit à petit.
    Au plaisir de te lire, ❤️

    • 5 octobre 2017 / 10 h 54 min

      Coucou Emma,
      Merci beaucoup pour cet adorable commentaire, ça me fait vraiment plaisir !
      C’est un sujet qui me tient à coeur alors je suis heureuse de pouvoir en parler librement ici 🙂
      Contente de t’avoir fait découvrir l’alimentation intuitive, je vais continuer à publier sur ce sujet sur le blog et sur insta.
      En tout cas BIENVENUE, et à très vite ! 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *